Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !


OUVERTURE DE LA NOUVELLE SALLE GRANDS FORMATS au Musée des Beaux-Arts d' ORLÉANS

Publié par clodelle45 sur 13 Janvier 2018, 01:02am

Catégories : #EXPOSITIONS REGION CENTRE

Le musée des Beaux-Arts d’Orléans a commencé depuis 2016 des transformations aboutissant d’ici  2020 à une refonte complète de son parcours selon une présentation chronologique mêlant les techniques et les écoles. 

Avant sa réouverture totale prévue au printemps 2018, le premier étage du musée, désormais consacré aux collections de la fin du règne de Louis XIV jusqu’aux années 1820, ouvre une partie de ses portes.

➢➢ Le 12 janvier a été inaugurée la nouvelle salle des grands formats - à découvrir en détail sur les photos figurant en fin d'article -  qui redevient le cœur du musée.

55 peintures et 10 sculptures provenant pour la plupart des églises d'Orléans et du château de Richelieu invitent désormais  à un voyage dans les grands décors de l’Ancien Régime.

 

 

 

LA NOUVELLE SALLE GRANDS FORMATS

 

  • Des volumes impressionnants renouant avec les espaces monumentaux et l’atmosphère des lieux où ces cinquante-cinq tableaux et dix sculptures étaient initialement présentés ;
  • Une nouvelle couleur des murs s’approchant des tonalités dorées que l’on trouvait au château de Richelieu, en lien avec les boiseries ;
  • L'éclairage complètement repensé par Stéphanie Daniel spécialisée dans l’éclairage muséographique et de spectacles vivants révèle la richesse de la gamme chromatique des œuvres et leurs nombreux détails.

 

 

 

Le musée des Beaux-Arts d’Orléans renoue avec son histoire

 

Dès son ouverture en 1797 à partir des saisies révolutionnaires, puis en 1824 lors de son installation dans l’Hôtel des Créneaux, enrichi des dons de dizaines d’Orléanais soucieux de voir leur ville dotée d’un grand musée, le musée des Beaux-Arts d’Orléans a lié son histoire aux grands formats des XVIIème et XVIIIème siècles.

 

Tous sortent aujourd'hui de réserve, pour faire renaître les grandes commandes passées par les nombreux établissements religieux d’Orléans aux grands peintres parisiens pour réaliser leurs décors. L’ensemble exécuté pour l'église du monastère Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle est l’un des plus remarquables et il est présenté dans sa totalité pour la première fois depuis de longues années.

 

Aignan Thomas Desfriches, fondateur du musée, joua un rôle déterminant en invitant les plus grands peintres du temps, de Vien à Restout, à travailler à ce cycle exceptionnel.

 

Le château de Richelieu est également à l'honneur. Grâce au don en 1824 de Louis-Auguste Pilté-Grenet (1764-1842) qui a acquis de nombreuses œuvres dans la dispersion du château en 1805, le musée présente plus de quinze œuvres provenant du grand décor imaginé par Richelieu dès 1631 et démantelé après la Révolution.  Cet ensemble est complété par des dépôts du musée de Versailles et du musée du Louvre, et par l'acquisition en 2015 de boiseries grâce au Fonds du Patrimoine et au soutien de la Société des Amis des musées d’Orléans.

 

L’histoire d’Orléans se lit aussi dans l’importance de ses collections de peintures religieuses, composées d’œuvres de grand format saisies à la Révolution  alors qu’elles ornaient les églises locales. Envoyées au muséum, ancêtre du musée des Beaux-Arts fondé dès 1797 par Aignan Thomas Desfriches et Jean Bardin, elles constituent le premier noyau des collections du musée et sont aujourd’hui présentées dans cette nouvelle salle.

Trois tableaux profanes, déposés par le musée des Beaux-Arts de Chartres évoquent un décor exécuté par Véronèse au XVIème siècle à Venise, pour la Libreria Marciana.

 

Le public pourra découvrir également des œuvres presque inconnues, telles ces deux sculptures visibles jusqu’ici uniquement dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine à la tour Saint-Paul. Liées à des établissements religieux orléanais, elles sont désormais présentées de manière permanente et témoignent de la qualité de la sculpture locale ou de l’importance des commandes passées : la Vierge à l’Enfant évoque ainsi le travail d’un grand sculpteur parisien, Robert Le Lorrain.

 

 

 

Musée des Beaux Arts

1, rue Fernand Rabier

45000 6 Orléans

02 38 79 21 83

 

Gratuit le 1er dimanche du mois

Plein tarif 6€ - Tarif réduit 3€

Billet groupé valable une journée donnant droit à l’entrée du Musée des Beaux-Arts, de l’Hôtel Cabu (musée d’Histoire et d’Archéologie de l’Orléanais), de la Maison de Jeanne d’Arc et du Centre Charles Péguy.

 

Mardi au samedi : 10h -18h (accueil des scolaires dès 9h30)

Vendredi jusqu’à 20h - Dimanche : 13h-18h

 

OUVERTURE DE LA NOUVELLE SALLE GRANDS FORMATS au Musée des Beaux-Arts d' ORLÉANS
OUVERTURE DE LA NOUVELLE SALLE GRANDS FORMATS au Musée des Beaux-Arts d' ORLÉANS
OUVERTURE DE LA NOUVELLE SALLE GRANDS FORMATS au Musée des Beaux-Arts d' ORLÉANS
OUVERTURE DE LA NOUVELLE SALLE GRANDS FORMATS au Musée des Beaux-Arts d' ORLÉANS
OUVERTURE DE LA NOUVELLE SALLE GRANDS FORMATS au Musée des Beaux-Arts d' ORLÉANS
OUVERTURE DE LA NOUVELLE SALLE GRANDS FORMATS au Musée des Beaux-Arts d' ORLÉANS
OUVERTURE DE LA NOUVELLE SALLE GRANDS FORMATS au Musée des Beaux-Arts d' ORLÉANS
OUVERTURE DE LA NOUVELLE SALLE GRANDS FORMATS au Musée des Beaux-Arts d' ORLÉANS
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents