Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !


Une FABRIQUE POUR LES ARTS PLASTIQUES ET VISUELS succèdera d'ici 2019 aux anciennes vinaigreries Dessaux d’ ORLÉANS

Publié par clodelle45 sur 13 Décembre 2017, 21:33pm

Catégories : #LOISIRS EN REGION CENTRE

Propriété de la Ville depuis 1978, les bâtiments inoccupés des anciennes vinaigreries Dessaux situés au cœur d’Orléans, entre la rue de Bourgogne et les quais de la Loire deviendront en 2019 une fabrique pour les Arts plastiques et visuels.

Le projet présenté par l’Agence lilloise Nathalie T’Kint s’articulant autour d’un pôle diffusion et d’un pôle création a remporté le concours architectural. Favorisant les rencontres et le mixage culturel, celui-ci évoluera très certainement à l’occasion des futurs échanges entre la mairie et l’agence.

Un budget de 6 millions d’euros (dont 800 000 financés par le Département du Loiret) sera consacré à cette opération basée sur la co-construction. La Région Centre Val de Loire financera quant à elle des stages et des formations d’étudiants.

 

Une FABRIQUE POUR LES ARTS PLASTIQUES ET VISUELS succèdera d'ici 2019 aux anciennes vinaigreries Dessaux d’ ORLÉANS
Une FABRIQUE POUR LES ARTS PLASTIQUES ET VISUELS succèdera d'ici 2019 aux anciennes vinaigreries Dessaux d’ ORLÉANS
Une FABRIQUE POUR LES ARTS PLASTIQUES ET VISUELS succèdera d'ici 2019 aux anciennes vinaigreries Dessaux d’ ORLÉANS

 

DES BÂTIMENTS  SITUES DANS LE PÉRIMÈTRE DE LA ZAC BOURGOGNE

 

Depuis sa fermeture, ce lieu à la fois ancienne limite de la  ville et ancien site industriel, a été l’objet de nombreux projets de  reconversion inaboutis. Implantées depuis 1815 dans le quartier, les usines Dessaux sont  constituées de 4 bâtiments :

  • Un vaste entrepôt parallèle à la rue  des Africains (aujourd’hui salle Eiffel),  le long de la rue Saint-Flou,
  • Un bâtiment en béton et  brique sur 3 étages s’appuyant  sur l’ancien mur de la ville,
  • Un immeuble au n° 15 rue de la Tour-Neuve
  • Une charpente métallique Eiffel couvrant les anciens  espaces des cours des habitations du n° 15 rue de la Tour-Neuve. En savoir plus…

 

UN PROJET CULTUREL BASE SUR LA CO-CONSTRUCTION

 

  • Le contenu culturel de cette fabrique dédiée aux artistes locaux, régionaux et internationaux a été défini de juin 2016 à juin 2017 en lien avec les artistes du territoire. L’objectif était de consulter des porteurs de projets dont les idées et les concepts inspireront les modalités de direction artistique, de gestion et d’exploitation.
  • Cette fabrique prend place dans un quartier résolument tourné vers les Arts (Centre Chorégraphique Nationale d’Orléans– CCNO, Ecole Supérieure d’Arts et de Design – ESAD, Collégiale Saint Pierre Le Puellier, le 108 rue de Bourgogne et tout récemment La Ruche en Scène rue de la Tour Neuve).
  • Des liens pourront être tissés avec le Centre de Création Contemporaine Oliver Debré (CCOD) à Tours, le Centre d’Art des Tanneries à Amilly et le Fond Régional d’Art Contemporain. Sollicité pour 5 projets architecturaux majeurs porté par la ville d’Orléans,  le Frac a déjà apporté son expertise pour cette reconversion.

 

 

UN CONCOURS ARCHITECTURAL REMPORTE PAR L’AGENCE NATHALIE T’KINT  

 

Quatre équipes ont été retenues parmi les 144 projets déposés après l’ouverture du concours architectural en mars 2017: L’Agence Nathalie T’Kint, LIST Architecture-Urbanisme, Atelier d’Architecture Philippe Prost et Caractère Spécial Mathieu Poitevin.

Le 14 novembre 2017 un jury composé d’ Abdelkader Damani Directeur du Frac, de l’architecte Patrick Bouchain, de Jean Karm Directeur de la SEMDO et de Clotilde Liot paysagiste et enseignante à l’ESAD  a retenu le dossier présenté par l’Agence Nathalie T’Kint.

 

 

LE PROJET  DE L’AGENCE NATHALIE T’KINT  

 

La fabrique pour les arts plastiques et visuels s’articulera autour d’un pôle diffusion et d’un pôle création. S’appuyant sur les éléments patrimoniaux, architecturaux et historiques propres à ce site, le projet architectural présenté ce jour évoluera très certainement à l’occasion des futurs échanges entre la mairie et l’agence.

 

LE PÔLE DIFFUSION

    

 

 

LE PÔLE CRÉATION

 

 

Visuels © Nathalie T_Kint

 

  • Le mur d’enceinte du IVème siècle deviendra le "fil conducteur"
  • La porte du cimetière gallo-romain sera récupérée et deviendra porte d’accès des artistes, du personnel administratif et du matériel destiné aux artistes
  • Les extensions projetées s’exprimeront par une architecture contemporaine minimaliste afin de ne pas entrer en concurrence avec l’architecture historique
  • Le mur gallo-romain séparera l’espace réservé au public et à l’exposition des œuvres (pôle diffusion) de celui réservé aux résidents du bâtiment industriel (pôle création)
  • La maison à pans de bois deviendra la séparation entre la salle Eiffel et les petites salles d’exposition

 

 

  • La salle Eiffel sera la grande salle réservée aux expositions
  • Une extension en toiture destinée aux artistes et au personnel administratif offrira une vue imprenable sur la cathédrale et les toits d’Orléans. Elle accueillera les activités d’assemblage et d’accrochage. Un jeu de panneaux occultant permettra une transformation en salle d’exposition

 

 

 

 

  • Une mezzanine, sorte de salle polyvalente,  crée à mi niveau du bâtiment industriel participera à la flexibilité du lieu grâce à des cloisons séparatrices facilement déplaçables. Elle pourra ainsi, suivant la programmation, accueillir des expositions spontanées, des vernissages ou des performances
  • Pour limiter les déperditions énergétiques, seules les zones de travail seront isolées et chauffées. Les zones de circulation seront placées en hors gel.

 

 

 

 

UN PARCOURS ACCESSIBLE A TOUS

 

 

L’habitant de la ville découvrira les expositions sur la place. Le travailleur pourra se reposer et déjeuner sur le parvis paysager composé de trois niveaux. Le visiteur cheminera au fil des expositions, de l’entrée monumentalisée et de la galerie. L’artiste parcourra les ateliers, l’escalier en hauteur donnant une respiration au bâtiment industriel.

L’aménagement du parvis permettra des croisements fortuits et un mixage culturel renforcées par un espace rencontre dans le prolongement de l’accueil public et de l’entrée des artistes.

 

 

LES PROCHAINES ÉTAPES DU PROJET

 

 

Décembre 2017 : lancement d’un Appel à Manifestation d’ Intérêt

A découvrir ici...

Janvier à juin 2018 : Études de maîtrise d’œuvre

Eté- automne 2018 : travaux de réhabilitation

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents