Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !


90 dessins de JEAN-MARIE DELAPERCHE rejoignent le Musée des Beaux Arts d’ Orléans grâce au Mécénat participatif

Publié par clodelle45 sur 31 Décembre 2017, 03:25am

Catégories : #EXPOSITIONS REGION CENTRE, #GRATUIT OU TARIF REDUIT

Lancée le 21 octobre dernier, la première campagne de financement participatif du musée des Beaux-Arts d' Orléans s’est achevée avec succès. 31 745 euros ont été récoltés grâce à la générosité de 125 mécènes.

 

Jean-Marie Delaperche,  oublié en France à la suite de son départ en Russie vers 1795, sort désormais de l’ombre… 90 dessins de ce  talentueux artiste orléanais, ont rejoint  les réserves du musée des Beaux-Arts, avant d’être exposés en 2019 lors d’une rétrospective.

Présentation par Olivia Voisin,  Directrice des musées d’Orléans  en présence d’ Abel Moittié, Adjoint aux arts plastiques  et de Pierre Moreau, Président des Amis des musées d'Orléans.

Présentation par Olivia Voisin, Directrice des musées d’Orléans en présence d’ Abel Moittié, Adjoint aux arts plastiques et de Pierre Moreau, Président des Amis des musées d'Orléans.

Une campagne exceptionnelle pour cet artiste incontournable de la période néoclassique

 

Les 90 grandes feuilles au lavis de Jean-Marie Delaperche ont été découvertes à Paris grâce à la galerie Chaptal. 100 000€ étaient nécessaires pour acquérir cet ensemble unique, la moitié a été allouée par le fonds du Patrimoine du Ministère de la Culture. Les 50 000€ manquants ont été fournis grâce à une partie du legs de Madame Guillaux (25000€) et le solde provient d'une campagne de financement participatif exceptionnelle.

 

Des Orléanais heureux de découvrir un nouvel illustre compatriote,  des Historiens de l'Art et des amateurs se sont engagés avec le Musée dans cette redécouverte de Jean-Marie Delaperche.

 

31 745€ ont été récoltés grâce à la mobilisation de 125 mécènes parmi lesquels 10 (dont Pierre Moreau - photo ci-contre, Président des Amis des musées d'Orléans) ont parrainé des œuvres. Cette contrepartie était proposée pour les dons au-delà de 1000€.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entre révolution et aube romantique, cet orléanais oublié fait désormais partie des plus grands noms de son temps.  90 dessins ont désormais rejoint les réserves du musée des Beaux-Arts où ils demeureront soigneusement protégés jusqu’à la rétrospective consacrée à l’artiste en 2019.

 

 

 

Une belle histoire entre les Orléanais et leur musée

 

Le musée des Beaux-Arts d’Orléans n’a pas été ouvert par l’État mais fondé grâce à la générosité des Orléanais. En 1823, souhaitant refonder le musée, le Comte de Bizemont, élu de la ville incite les Orléanais à donner leurs collections. Très rapidement, les habitants jouent le jeu. Ce cercle vertueux s'est poursuivi durant tout le XIXème siècle.

 

Cette belle aventure de l’histoire de l’Art s'est poursuivie en 2017 avec la campagne de financement participatif autour de l’acquisition des dessins de Jean-Marie Delaperche pour laquelle 77 mécènes originaires d’Orléans ou du Loiret ont répondu favorablement.

 

 

À propos de Jean-Marie Delaperche

 

Jean-Marie Laperche est né à Orléans en 1771 de parents lui inculquant l'attrait pour les Arts. Sa mère était pastelliste et l'activité de bonnetier de son père s'étendait au commerce de fournitures pour artistes. Sous l’impulsion d’Aignan-Thomas Desfriches et de Jean Bardin, Orléans est à cette époque une ville culturellement florissante. 

 

 

Avant de partir continuer sa carrière en Russie, l'artiste suit à Paris l’enseignement de Jacques-Louis David, tout comme son frère Constant qui s’oriente quant à lui vers la sculpture. Après l’incendie de Moscou en 1812, ses deux fils aînés sont enrôlés dans l’armée napoléonienne et meurent quelques mois plus tard. De ce tragique destin, les  frères Laperche récupèrent une rente versée par la famille de Rohan-Chabot et une particule.

 

 

 

 

Désormais appelé Delaperche,  Jean-Marie consacre les trois années suivantes à une production fiévreuse dont témoignent les 90 dessins proposés par la Galerie Chaptal. Il s'agit là du plus grand ensemble connu de cet artiste de génie au destin dramatique.

 

 

Le nom de Jean-Marie Delaperche était repéré jusqu’ici par les érudits Orléanais grâce à la littérature et à un somptueux dessin acquis par le musée de l’Ermitage en 1941.

Cet ensemble fait émerger l’œuvre fiévreuse d'un dessinateur qui s’impose comme une des grandes mains de son temps.

 

 

 

 

 

La campagne de financement participatif en chiffres

 

 

31 745€ récoltés

253€ de don moyen

 

1 don de 5000€

1 don de 2000€

8 dons de 1000€

4 dons de 500€

1 don de 350€

3 dons de 300€

28 dons de 250€

 

125 mécènes 

77  d’Orléans et du Loiret

38 mécènes d’Île-de France

7 mécènes de toute la  France

3 mécènes du reste de  l’Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents