Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !

Publié le par clodelle45
Publié dans : #THEATRE D'ORLEANS, #LOISIRS EN REGION CENTRE

C’EST LA VIE de Mohamed El Khatib met en scène Fanny Catel et Daniel Kenigsberg, deux acteurs jouant leur propre rôle, celui de deux parents ayant chacun perdu leur enfant. La fille de Fanny avait 5 ans, le fils de Daniel 25 ans. Cela a eu lieu et c’est irrémédiable.


Dans FINIR EN BEAUTÉ, sa précédente création accompagnée par le CDN, l'auteur entrait dans le vif de la mort de sa mère, dont il avait consigné les derniers instants de vie. Un théâtre ancré à même le réel.

 

 

Avec délicatesse, bienveillance et humour, Mohamed El Khatib a réalisé de nombreux entretiens, faisant des histoires intimes de ces deux comédiens un acte de partage, donc un acte de théâtre. A découvrir du 14 au 17 mars au CDN Orléans/Centre-Val de Loire. Rencontre avec l'équipe le 15 mars à l'issue de la représentation.

 

 

CRÉATION C'EST LA VIE
Du 14 au 17 mars 2017
Texte et Conception Mohamed El Khatib

Salle Antoine Vitez (1h)
Mardi 14 mars 20h30
Mercredi 15 mars 19h30
Jeudi 16 mars 20h30
Vendredi 17 mars 18h30 et 20h30

 

RENCONTRE AVEC L'ÉQUIPE
Mercredi 15 mars à l'issue de la représentation

 

-> Réservations
CDN Orléans
cdn@cdn-orleans.com ou au 02 38 81 01 00
En ligne ici...  

  

 

      

   
CDN
Théâtre d'Orléans
Boulevard Pierre Ségelle
45000 - Orléans
 

ZIRLIB
zirlib@yahoo.fr
108 rue de Bourgogne
45000 - Orléans


 

Note de l’auteur

La mort injuste [il y aurait des morts justes] de ma mère a été un séisme.
Et puis on m’a dit tu sais, ça va, c’est bien pire de perdre un enfant. Ah bon ? Alors on pourrait mesurer la douleur sur une échelle de Richter de la perte et observer qu’une mère c’est moins intense qu’un enfant. On mettrait en équation nos vies et les douleurs qui s’y rapportent.

J’ai toujours considéré que pour traiter une question, il n’est pas vital de la traverser intimement. Cela peut faire de vous un meilleur témoin mais pas un écrivain plus juste. Pourtant, depuis quelques années, je suis incapable de dissocier mon écriture du réel.

Le document est à la fois un atout et un outil mais plus encore, il constitue l’essence même de ce qui va fonder la représentation. N’ayant pas éprouvé personnellement la mort d’un enfant et n’en ayant pas particulièrement le désir, ce travail d’écriture consistera pour l’essentiel à piller les témoignages de gens ayant perdu un enfant; et ils sont légion: G. Depardieu, S. Stallone, V. Hugo, Z. Zidane, J-L. ou N. Trintignant (liste non-exhaustive).

Nota bene: après avoir écrit sur la mort de ma mère je pensais dans mon précédent texte, Finir en beauté, avoir fait le tour de la question de ce qu’on appelle par commodité le deuil.

Mais je me rends bien compte aujourd’hui que cette question universelle est inépuisable. Et que finalement je me sens débarrassé des doutes dont j’ai pu être le sujet quand, au moment d’écrire ma dernière pièce, quelqu’un m’a aimablement demandé si je n’avais pas de scrupules à réussir ma carrière théâtrale sur le dos de la mort de ma mère.

Mohamed El Khatib

 

Avec Fanny Catel et Daniel Kenigsberg
Texte et Conception  Mohamed El Khatib

Réalisation Fred Hocké et Mohamed El Khatib

Assistanat de projet : Coraline Cauchi
Régie  Olivier Berthel
Production/Diffusion  Martine Bellanza


Une création du collectif Zirlib en coproduction avec
le Festival d’Automne - Paris, Théâtre de la Ville - Paris, le Bois de l’Aune - Aix-en-Provence, Théâtre Ouvert - Centre National des Dramaturgies Contemporaines, le Centre Dramatique National Orléans/Centre-Val de Loire, le Théâtre Liberté - Scène nationale de Toulon, le Centre Dramatique National de Tours - Théâtre Olympia et le Pôle Arts de la Scène • Friche la Belle de Mai - Marseille.
Ce texte, soutenu par le Centre National du Livre (CNL), est lauréat de la Commission nationale d’Aide à la création de textes dramatiques - Artcena.

Commenter cet article

 

 

 

 

 

 

 

Pour me contacter, cliquez ici...

 

 

Retour à la page d' accueil ici...

 

 

 

 

 

 

  

 

 

   

    

      

    

 

 

 

 

 

   

     

 

 

 

Articles récents

 

 

Hébergé par Overblog