Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !


FAADA FREDDY PRINTEMPS DE BOURGES 2015 : rencontre avec une belle âme dont le corps se fait instrument de musique

Publié par clodelle45 sur 2 Mai 2015, 17:10pm

Catégories : #PRINTEMPS DE BOURGES, #INTERVIEW, #ST JEAN DE LA RUELLE Culturel

Dans le cadre du Printemps de Bourges, chaleureuse rencontre avec L'artiste sénégalais Faada Freddy. Celui qui souhaiterait tutoyer tout le monde, parce que l'autre c'est moi! s'est intéressé à la musique dès l'âge de 4 ans mais c'est seulement après une 2ème année de comptabilité qu'il devient membre fondateur du célèbre groupe Daara J.

Basé sur les percussions corporelles et la voix, GOSPEL JOURNEY  son premier album solo aux couleurs pop et soul,  est récemment sorti sous le label Thinkzik. Nous aurons le plaisir de le retrouver sur scène le 13 juin prochain dans la cadre du Festival gratuit LE GRAND UNISSON, juste après Vianney dont il partage l'intérêt pour la mode et les activités caritatives.

 

Reconstituer la musique organique de l'enfance grâce à Thinkzik, "label d'explosion"

GOSPEL JOURNEY, premier album solo de Faada Freddy, est sorti sous le label Thinkzik réunissant également Ayo et Imani dont l'artiste se montre ravi de partager la famille musicale.

C'est un label que j'appelle "d'explosion". Les artistes sont parfois dans des dynamiques qui permettent de les faire connaître mais ils n'explosent pas.
Un label comme Thinkzik qui maitrise les techniques de mise en valeur des artistes contribue de manière efficace à les faire connaître.

Lire la suite ici sur Africanouvelles...

Au moment où le monde s'en empare, reconstituer la musique organique de l'enfance a permis à Malick Ndiaye (Sénégalais vivant en France directeur du label Thinkzik) et à Faada Freddy de perpétuer la tradition de ces percussions corporelles qui disparaissaient peu à peu. Toujours en harmonie avec le groupe, le chanteur de Daara J Family est néanmoins ravi de cette fabuleuse expérience parallèle en solo.

Se retrouver sur la route pour répandre le message de l'unicité à travers cette musique simple et organique facilement abordée par les enfants amène d'intenses moments de partage. Son meilleur souvenir est une fin de concert au Trianon où le public l'a suivi dans les rues et sur la ligne 2 du métro afin de ne pas rompre le charme!

 

"Les occidentaux inventé le vêtements, les congolais l'art de se vêtir"...

 

      

Chapeau melon, canne, imprimé afro rose et noir, Faada Freddy participait à la soirée de lancement Afrostream le 5 mars 2015. Il connait merveilleusement les subtilités de l'élégance et, tant sur le net que dans la vie, ose un style très personnel.

Le magazine Madame Figaro ne s'y était pas trompé en le faisant figurer, tout comme Pharrell Williams, Ne-Yo et Keziah Jones parmi "les rois de la sape"! En savoir plus...

"Chacun a sa manière de s'habiller, l'important est de se plaire"...

Comme dans sa jeunesse, le père de Faada Freddy n'avait pas vraiment les moyens de lui offrir de beaux vêtements, désormais ce passionné de la mode des années 30 dessine, va voir des tailleurs et chine dans certaine boutiques branchées de Paris.

 

Les morts ne le sont pas vraiment

Son père, parti au début de la première tournée juste après lui avoir dit "tu as ma bénédiction, ça va aller", demeure toujours en connexion avec lui. Par ces simples mots cet "homme bien", dont beaucoup lui parlent encore aujourd'hui lui a offert les ailes manquant à son envol.

Dans la plus grande discrétion, ce simple proviseur éduquait les enfants les plus défavorisés, les rendant "incorruptibles" et faisant d'eux les hommes "bien placés" qu'ils sont aujourd'hui. Et comme "agir avec son cœur implique la discrétion", désormais le fils tente d'être à la hauteur de tant d'humilité.

 

Nous faisons tous partie de la même famille

Travailler au service des enfants, leur faire découvrir cet autre bout du monde d'où il vient, fait beaucoup apprendre de leur sincérité. Les autistes peuvent contourner les grilles normatives de la société et développer un talent qui leur est propre en jouant parfois de plusieurs instruments.

Finalement nous faisons tous partie de la même famille et lorsque les barrières tombent ça donne vraiment envie de poursuivre beaucoup plus loin dans la musique.

 

L'Afrique doit se prendre en main

Dans ses échanges avec les occidentaux, Faada Freddy véhicule un message amour positif  mais il souhaite avant tout que l'"Afrique se prenne en main". Aidée par l'Europe et les Etats Unis, elle doit acquérir une vraie indépendance, conclure des accords de partenariat économique équilibrés et développer l'exploitation solidaire de ses richesses.

Cultiver le rêve américain est une chose mais avant tout l'Afrique doit cultiver sa terre car "le rêve africain lui aussi peut être très beau".

 

Du Printemps de Bourges au Grand Unisson

Enchaînant les 1ères parties d'artistes tels que de Bernard Lavilliers, Asaf Avidan,Zaz ,Ben L'Oncle Soul , Imany et plus récemment Tiken Jah Fakoly, le succès de Faada Freddy va grandissant. Juste après notre rencontre cet artiste généreux a démontré sur la scène de l'auditorium combien le corps humain peut se muer en un subtil instrument de musique.

   

 

Claquements de langue et de doigts, battement des mains et des pieds participent à cette prestation musicale aussi originale qu'entrainante que les habitués du Festival multicolore, populaire et gratuit LE GRAND UNISSON pourront apprécier à sa juste valeur.

Vianney dont il ne connait pas encore très bien la musique mais sur laquelle il "va se pencher et pourquoi pas échanger, faire quelque chose avec lui" le précédera sur scène. Peut-être une belle surprise nous sera-t-elle offerte le 13 juin prochain sur le stade de l'Iresda?

 

Pour recevoir gratuitement nos prochains articles par mail,

Abonnez-vous au blog...

 

FAADA FREDDY PRINTEMPS DE BOURGES 2015 : rencontre avec une belle âme dont le corps se fait instrument de musique
FAADA FREDDY PRINTEMPS DE BOURGES 2015 : rencontre avec une belle âme dont le corps se fait instrument de musique
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents