Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !


Ponctualité, annulations, exaspération... La Région Centre met la SNCF au pied du mur

Publié par clodelle45 sur 10 Mars 2012, 22:45pm

Catégories : #GRATUIT OU TARIF REDUIT

Problèmes de ponctualité, annulations de trains, matériels inadaptés,

Exaspération légitime des usagers :

 La Région Centre met la SNCF au pied du mur

 

Il y a plus d’un an, le Président de la SNCF annonçait un grand plan d’urgence national pour 12 lignes malades. La région Centre faisait alors aussitôt valoir que quatre de ces lignes étaient situées sur son territoire, et demandait un engagement rapide de la SNCF pour remédier durablement à cette réalité.

 

Depuis, le cadencement a été décidé par la Ministre des transports au plan national. Trois mois après la mise en place des nouvelles grilles horaires, force est de constater que la situation s’est gravement détériorée, prouvant que la précipitation de la Ministre que nous avions dénoncée ne pouvait aboutir qu’à un résultat négatif. Aujourd’hui encore, le Président de la Région Centre François Bonneau appelle la SNCF à remettre en place sans délai le service de qualité attendu des usagers, mettant ainsi un terme à ce qu’il considère comme « une prise en otage inacceptable de milliers d’usagers quotidien ».

 

« Chaque jour, je reçois des appels et des courriers d’exaspération légitime d’usagers qui subissent les désagréments d’un service qui n’est pas à la hauteur des engagements pris par la SNCF. Cela n’est plus tolérable et je souhaite qu’il soit mis un terme à ces dysfonctionnements inadmissibles ».

 

En effet, malgré les engagements pris par la SNCF pour « guérir » les quatre lignes malades que compte notre Région, la situation est loin d’être revenue à la normale. Pire, depuis la mise en place du cadencement pour lequel le gouvernement avait assuré qu’il résorberait très largement les difficultés, la situation empire, notamment sur la ligne Orléans-Tours. Et le Président de Région ne décolère pas : « la SNCF nous explique que la période de froid connue ces dernières semaines explique largement les difficultés rencontrées sur le réseau ferroviaire. Pourtant la Région n’est pas la Sibérie et des trains circulent parfaitement bien dans les Pays du Nord de l’Europe qui connaissent des conditions climatiques bien pires que les nôtres ! ».

 

Pour sa part, la région a multiplié ces derniers mois les initiatives pour que soient prises en compte les demandes des usagers. Par la voix de son vice-Président Jean-Michel Bodin, la Région a annoncé ces derniers jours qu’elle débloquait 256 000 euros pour rétablir la liaison La Souterraine-Châteauroux. Au même moment, c’est le doublement de la capacité d’accueil du TER de 17h40 entre Orléans et Tours que la région obtenait enfin de la SNCF.

 

L’engagement de la Région au côté des usagers s’inscrit dans la continuité des efforts financiers considérables qu’elle consent au transport ferroviaire. Par exemple s’agissant de la remise en service de la ligne du Blanc Argent, ou encore de l’aide « Mobillico » qui permet aux usagers quotidiens du transport ferroviaire de ne plus débourser que 75 euros par mois.

 

Le Président de Région est déterminé à accroitre encore la pression exercée sur la SNCF: « J’ai informé la Directrice Régionale de la SNCF que je souhaitais des mesures exceptionnelles face à une situation exceptionnelle. J’ai exprimé auprès d’elle avec la plus grande fermeté ma volonté de voir mises en place des mesures exceptionnelles face à une situation exceptionnelle et  inacceptable.

 

Le dialogue avec la SNCF ne pourra se poursuivre qu’après la restauration d’un fonctionnement de qualité sur l’ensemble des lignes. C’est aussi les mêmes propos que je tiendrai avec force et intransigeance lors de la prochaine rencontre que j’ai obtenue dans les prochains jours avec le Président de la SNCF.

Le non respect de ces exigences par la SNCF conduirait la Région Centre à remettre en cause l’application de la convention qui la lie à la SNCF, notamment dans son volet financier. »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents