Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !


ORLEANS' JAZZ, un projet collectif pour tous... sauf les rabats jazz !

Publié par clodelle45 sur 28 Juin 2013, 10:35am

Catégories : #ORLEANS'JAZZ

STEPHANE-KOCHOYAN.jpgJuste avant le concert inspiré de Sandra Nkaké sur la grand scène du Campo Santo, Eric Valette Adjoint au Maire en charge de la politique culturelle et Stéphane Kochoyan, Directeur artistique évoquaient la première semaine d'Orléans' Jazz et abordaient les  lignes directrices de l'édition 2014.
 
 
Le succès du festival résulte d'un projet collectif
Que ce soit Place de Loire, à l'hôtel Groslot ou au Campo Santo, les musiciens et programmateurs associés ont donné le meilleur d'eux-mêmes. Les festivaliers se pressant nombreux même sous la pluie jouent sincèrement le jeu d'un jazz "pour tous". Culotte courte ou cheveux blancs, puristes du genre ou curieux juste passés boire un verre, toutes les générations, tous les styles de public circulent entre les trois sites.     

 

Cette réussite est due en grande partie aux programmateurs associés, au formidable "attrape-tout du jazz" de Jean-Louis Derenne pour l'association Ô Jazz Place de Loire, à l'implication chaleureuse de Pierre Perrault  d'  ABCD sur le village et aux propositions originales du Gérard Bedu pour le Nuage en Pantalon sur le Jardin de l'hôtel Groslot. Orléans'Jazz résulte d'un projet collectif impliquant ces programmateurs associés, les techniciens, les personnes dédiées à l'accueil et même le concepteur de l'affiche. "C'est assez rare dans un festival, en général le Directeur artistique est tout puissant" souligne Stéphane Kochoyan qui applique la même méthode à Vienne.

     
   
Aimer les gens, le jazz et fuir les "rabats jazz"
Et Stéphane Kochoyan de poursuivre, "Le jazz c'est un état d'esprit qui induit une grande capacité d'ouverture. Grâce à lui noirs et blancs ont joué ensemble. Pour faire mon  métier il faut aimer les gens autant qu'on connaît ce jazz dont on doit magnifier la musique".  Depuis 2007 notre équipe d'Orléans'Jazz  a beaucoup travaillé sur l'ambiance, oubliant les sempiternelles critiques des "rabats jazz"!
Car finalement où commence le jazz? En Afrique? Dans le télescopage culturel au Etats-Unis? Où est sa limite? Voici une quinzaine d'années, certains ne soutenaient-ils pas que Miles Davis ne jouait pas du jazz? Les jazzmen ont inventé la batterie, toute formation avec une batterie ne possède-t-elle pas un peu du jazz?
 
 
 
AFFICHE ORLéANS JAZZ 2013Et... en 2014?
Encore trop tôt pour savoir ce que sera l'édition 2014, ce qui est sûr c'est que le Festival restera en mouvement. Stéphane Kochoyan va écouter les disques des musiciens suggérés. Nous retrouverons les musiques du monde, plus de jazz que de musiques dérivées, les jeunes artistes émergeants qui jouent le jeu et de grands musiciens internationaux avec toutefois une constante : pas question de sélectionner ceux qui pratiquent la politique du "take the money and run"!    
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents