Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !


ORLEANS'JAZZ 2013 : MARCUS MILLER, vivre pour mieux renaitre.

Publié par clodelle45 sur 1 Juillet 2013, 02:06am

Catégories : #ORLEANS'JAZZ

 
 
Marcus miller orléans jazz 0Rencontre avec Marcus Miller à quelques heures de son passage sur la scène du Campo Santo dans le cadre du festival Orléans 'Jazz 2013 face à 3000 personnes. Dans un français impeccable, cet immense artiste exprime  simplement ses priorités : transmettre, partager, communiquer et avant tout renaître perpétuellement par la musique de la vie.
 
Marcus Miller au Campo Santo - Crédit Photos Clodelle  
 
 
Transmettre et partager la musique?
Se sentant  proche de notre pays et de sa façon d' appréhender le jazz, Marcus Miller a jadis collaboré avec France Gall pour "La Minute de silence", titre de l'album France - à redécouvrir ici - , Nougaro avec lequel en tant que sideman il enregistre "Nougayork", et plus récemment avec le saxophoniste Guillaume Perret. La liste des musiciens internationaux avec lesquels il a  joué est fort longue, par contre tient-il à rectifier Wikipédia se trompe lorsqu'il cite en ligne ici Michael Jackson! Ce souhait n'a pu être réalisé... 
   
   
Marcus miller orléans jazz 0ALes jazzmen devraient connaître tous les standards car "les mélanges sont indispensables à toutes les musiques". Miles Davis n'a-t-il pas sans hésiter joué des morceaux pop de Broadway?  Et puisque "Les musiques pop et jazz sont sœurs", Marcus de son côté a repris Come together des Beatles. Tous comme Miles Davis l'avait fait pour lui alors qu'il n'avait que 21 ans, Marcus Miller a maintenant envie de transmettre aux plus jeunes.
   
Son rôle de porte-parole du projet de la Route de l’esclave pour l’UNESCO?  
 
A l’occasion de la Journée internationale de commémoration des victimes de l'esclavage et de la traite transatlantique des esclaves - en savoir plus ,  Marcus Miller a donné un concert en mars dernier dans la salle de l’Assemblée générale des Nations Unies. Le programme musical s’ouvrait avec des artistes venus d'Afrique, puis des Caraïbes pour finir avec des artistes d’Amérique du Nord. "Ce concert est une occasion unique pour renforcer les bases d'une paix durable entre toutes les sociétés" indique Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO sur le site dédié en ligne ici. Jeudi prochain 4 juillet, jour de la Déclaration d’indépendance des États Unis, Marcus Miller sera désigné Artiste de l'UNESCO pour la paix lors d'une cérémonie officielle au Siège de l'organisation à Paris.
Marcus miller orléans jazz 15
 
Et comme "On exprime avec la musique ce qui est difficile à dire avec les mots" , après une visite de la Maison des esclaves dont la funeste porte sans retour s'ouvre sur l'Atlantique, Marcus a composé autour de Gorée (titre en fond sonore de cet article), symbole de la traite négrière  Pas question de révolte ni de haine mais seulement d'illustrer combien les hommes peuvent transcender leur destin. Certes la santé de Mandela n'a pas permis au Président Obama de le rencontrer mais cette visite émouvante au Sénégal prouve que "le changement s'installe", se réjouit-il.
 
Pas de crainte de faire un jour la création en trop?  
Marcus ne fabrique pas sa musique. Il vit sa vie, perpétuellement imprégné  par toutes les choses qui se passent autour de lui, d'où une continuelle "Renaissance", titre de son dernier opus, ceci démontre cela! Bien décidé à ne plus tourner avec son groupe des années 1990, Marcus a récemment sollicité des musiciens avec lesquels il avait déjà joué en live notamment sur Tutu revisited. Tous apportent de la nouveauté, de la fraîcheur et une indispensable énergie collective, comme le public du Campo Santo tous âges confondus le constatera le soir même lors d'un concert qui marquera les mémoires.
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents