Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !

Publié le par clodelle45
Publié dans : #GRATUIT OU TARIF REDUIT

affiche rue de l'accordéon 2012

     APERO/PROJECTION : Jo Privat, le blues du musette

Gratuit dans le cadre du Festival RUE DE L'ACCORDEON 2012

Programme en ligne ICI

 Mardi 7 février 18h00  

Scène Nationale (théâtre d’Orléans) Salle Le Kid, Orléans.
   

Organisateur: Scène nationale SITE INTERNET ICI  

 
Au crépuscule  de sa vie,  Jo Privat, légende  de l’accordéon et merveilleux compositeur de valses  raconte son odyssée. Dans le décor réel du prestigieux Balajo ou au bord de la Marne, près des guinguettes, il nous évoque ses compagnons guitaristes manouches ou gitans et truands !

Nous visitons la mémoire de Jo Privat à travers les personnalités et les lieux qui ont marqué sa vie. Il fut tôt remarqué par Emile Vacher, accordéoniste vedette qui le prit comme partenaire. Influencé par les musiciens gitans, il joua avec son ami Django Reinhardt. La rue de Lappe, temple du bal musette et repaire de truands, fut pour lui un des plus excitants lieux de rendez-vous musicaux. Jo Privat fit ses premières armes à neuf ans sur un petit accordéon. Par la suite, sa grand-mère, qui avait gagné à la loterie nationale, lui offrit un bel instrument. Il débuta comme garçon maçon avec son père, mais constata très vite qu’il gagnait mieux sa vie en jouant dans les cours et les restaurants. Sa tante tenait une "maison de tolérance" dont un client assidu était Emile Vacher.

Jo fut présenté au précurseur du bal musette, qui l’embaucha aussitôt. Plus tard, il devint à son tour animateur de ces bals : "On jouait vingt-cinq danses à l’heure, il fallait pétroler !» Né dans «un quartier de voyous» (Ménilmontant), il aimait se produire dans l’ambiance chaude des bals musette de Nogent-sur-Marne et de la rue de Lappe qui battait les records en nombre de bistrots et de bals".

 1991, 51’, couleur, documentaire

Conception : Stephan Rabinovitch.

Réalisation : Gérard Rabinovitch, Didier Roussin, François Billard.

Production : La Sept, Ina, Sacem.

Participation : CNC, ministère de la Culture et de la Communication (DMD), ministère des Affaires étrangères.

ACCORDEONS ET ACCORDEONISTES par Philippe Krümm

En ligne ICI...

Commenter cet article

Articles récents

 

 

Hébergé par Overblog