Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !


Un nouveau Delaperche au Musée des Beaux-Arts d’Orléans - Exposition prolongée jusqu’au 30 octobre

Publié par clodelle45 sur 7 Juin 2020, 22:04pm

Catégories : #EXPOSITIONS REGION CENTRE

 

 

Le musée des Beaux-Arts d’Orléans a préempté à Drouot un nouveau dessin de Jean-Marie Delaperche réapparu dans une vente de la maison Thierry de Maigret. Cette troisième composition à être localisée au cours des trente dernières années rejoindra le 9 juin l’exposition - exceptionnellement prolongée jusqu’au 30 octobre 2020 - consacrée à cet artiste par le musée d’OrléansPlus d’informations sur l'exposition  ici…

 

 

Le nom de Jean-Marie Delaperche (1771-1843) était demeuré inconnu jusqu’à l’apparition en 2017 sur le marché de l’art parisien de 91 grandes feuilles au lavis, dont quatre signées, qui venaient lui rendre sa place de premier plan aux côtés de Girodet et de Gros, ses camarades dans l’atelier de David.

 

La grande exposition que lui consacre le musée des Beaux-Arts d’Orléans, qui s’était porté acquéreur de l’ensemble, est le point de départ de la redécouverte de cet artiste de l’ombre, ainsi que de sa famille: son frère Constant (1780-1843), artiste des RohanChabot, et leur mère Thérèse (1743-1814), portraitiste engagée dans la reconnaissance des artistes femmes sous l’Ancien Régime et la Révolution. 

 

Véritable Goya ou Füssli français, exilé en Russie pendant vingt ans pour fuir le régime napoléonien, Delaperche reste un mystère du fait du faible nombre d’œuvres retrouvées.

 

L’acquisition le 4 juin 2020 lors de la vente à Drouot de Thierry de Maigret d’un 92e dessin s'avère donc comme un véritable événement et  Le marché de l’art a encore de nombreux secrets à délivrer sur Jean-Marie Delaperche. 

 

 

 

  Delaperche a  passé vingt ans à Moscou, de 1804-1805 à 1824, mais rares sont les sujets russes, si ce n’est une scène de viol par des soldats pendant la campagne de 1812 et une lecture dans un salon. C’est sans doute à ce dernier dessin que se rapporte ce bal moscovite. Reste à identifier les protagonistes!

 

Ce dessin ouvre également de nouvelles pistes: son petit format (unique dans les œuvres connues de Delaperche) pourrait évoquer une illustration pour un livre….

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Marie Delaperche (1771-1843), un artiste face aux tourments de l’Histoire

Exposition prolongée jusqu’au 30 octobre

 

Musée des Beaux-Arts d’Orléans 

 

Réservation (non obligatoire) et renseignements EN LIGNE ICI…      

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents