Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !


Le MOBE d’Orléans déplace une girafe jamais présentée au public – Restauration sous la forme d’un crowdfunding

Publié par clodelle45 sur 15 Juin 2020, 17:17pm

Catégories : #LOISIRS EN REGION CENTRE, #JEUNE PUBLIC

Dès 2021, le Muséum d’Orléans transformé accompagnera les futurs visiteurs dans l’exploration des sciences et des grands enjeux scientifiques et environnementaux de notre société.

 

En attendant la réouverture de ce nouveau lieu ouvert à tous, le MOBE va déplacer une girafe encore jamais présentée au public dans le nouveau hall. Toute une équipe sera mobilisée lors de cette opération très délicate nécessitant  précision et rigueur.

Dans un second temps, il conviendra de restaurer cette girafe, quelque peu abimée par endroit. Cette opération se fera en public sous la forme d’un crowdfunding.

 

 

 

La Giraffa cameleopardalis rothschildi

Une espèce en danger

 

Acquise en 2002 par le muséum d’Orléans auprès de GÉRARD SIMON, taxidermiste belge, cette girafe  n’est entrée au Muséum d’Orléans qu’en juin 2012 après avoir passé 10 ans au MNHN.

 

La Giraffa cameleopardalis rothschildi est une espèce en danger vivant dans la savane du sud du Sahara principalement au Kenya, Sud du Soudan et Ouganda.

Ce spécimen mâle mesure 4,60m de haut, 3,30m de long de la tête à la queue. Son poids n’est pas connu, mais est estimé entre 250 et 500 kg (estimation basse plus probable, il s’agit d’une naturalisation récente, avec un mannequin en résine sous la peau).

 

 

Un déplacement sous pilotage expert 

 

Six personnes seront nécessaires pour le déplacement qui se fera sous le pilotage expert  du socleur et de l’équipe de conservation du MOBE.  Une fois transportée, la girafe sera hissée sur son socle, stabilisée puis recoffrée (coffre étanche à la poussière, avec une certaine stabilité de climat et d’hygrométrie), le temps que les travaux se terminent. 

Un échafaudage sera nécessaire pour repositionner le coffre. Une veille sanitaire et un contrôle du climat sera fait très régulièrement par l’équipe, afin de garantir la bonne conservation.

La girafe accueillera les visiteurs dès le hall d’entrée et sera exposée aux côtés d’une gogotte, roche, concrétion de sable de la région de Fontainebleau. Ces deux  éléments marqueurs témoigneront ainsi de ce lieu, véritable conservatoire du patrimoine naturel et des connaissances scientifiques qui y sont associées.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents