Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !


CÉRÉMONIE DE LA REMISE DE L’ÉPÉE DE JEANNE D'ARC le 29 avril puis CHEVAUCHÉE HISTORIQUE le 1ER MAI à ORLÉANS

Publié par clodelle45 sur 30 Avril 2018, 20:16pm

Catégories : #FETE DE JEANNE D'ARC, #GRATUIT OU TARIF REDUIT

Suivie du traditionnel cortège dans les rues du centre-ville ancien et d'un spectacle gratuit au Campo Santo, la cérémonie de remise de l'épée (en présence des anciennes Jeanne d'Arc regroupées en association) a marqué hier le début des  589èmes fêtes johanniques.

 

Bien loin de la polémique qui a marqué sa nomination en février dernier, Mathilde Edey Gamassou incarne désormais  officiellement notre Jeanne d'Arc 2018.  

A l'issue de son discours, le maire Olivier Carré, Maire d'Orléans et Président d' Orléans Métropole, a créé la surprise en annonçant que le Premier Ministre Édouard Philippe présidera les Fêtes de Jeanne d'arc 2018.

 

Diaporama d' images sur la cérémonie à la Collégiale Saint Pierre Le Puellier, extrait vidéo de l'engagement pris devant les autorités civiles, discours d'Oliver Carré et programme de la chevauchée du 1er mai.

CÉRÉMONIE DE LA REMISE DE L’ÉPÉE DE JEANNE D'ARC le 29 avril puis CHEVAUCHÉE HISTORIQUE le 1ER MAI à ORLÉANS
CÉRÉMONIE DE LA REMISE DE L’ÉPÉE DE JEANNE D'ARC le 29 avril puis CHEVAUCHÉE HISTORIQUE le 1ER MAI à ORLÉANS
CÉRÉMONIE DE LA REMISE DE L’ÉPÉE DE JEANNE D'ARC le 29 avril puis CHEVAUCHÉE HISTORIQUE le 1ER MAI à ORLÉANS
CÉRÉMONIE DE LA REMISE DE L’ÉPÉE DE JEANNE D'ARC le 29 avril puis CHEVAUCHÉE HISTORIQUE le 1ER MAI à ORLÉANS
CÉRÉMONIE DE LA REMISE DE L’ÉPÉE DE JEANNE D'ARC le 29 avril puis CHEVAUCHÉE HISTORIQUE le 1ER MAI à ORLÉANS
CÉRÉMONIE DE LA REMISE DE L’ÉPÉE DE JEANNE D'ARC le 29 avril puis CHEVAUCHÉE HISTORIQUE le 1ER MAI à ORLÉANS
CÉRÉMONIE DE LA REMISE DE L’ÉPÉE DE JEANNE D'ARC le 29 avril puis CHEVAUCHÉE HISTORIQUE le 1ER MAI à ORLÉANS

En la Collégiale Saint Pierre Le Puelleir, l'entrée des Jeanne d' Arc 2017 et 2018 a été suivie par les discours de Bénédicte Baranger, Présidente d' Orléans Jeanne d'Arc - de M. Le colonel Cédric Colardelle, Commandant d'armes de la Place d'Orléans et de la BA 123 - d' Olivier Carré Maire d'Orléans Président d'Orléans Métropole et de Mgr Jacques Blaquart Évêque d'Orléans.

 

Le rituel de la remise de l' épée est issu d'une idée d' Yves Chantegrelet en 1968. L'épée offerte par M. et Mme François Margottin symbolise le lien finissant les deux jeunes filles. 

 

Le texte de l'engagement pris devant les autorités civiles, militaires et religieuses est dû à Monseigneur Brun, à l'époque archiprêtre de la Cathédrale d'Orléans.

 

 

 

 

A l'issue de son discours, le maire Olivier Carré a créé la surprise en annonçant que le Premier Ministre Édouard Philippe présidera les Fêtes de Jeanne d'arc 2018.

 

 

 


Madame la Présidente, Monsieur le Préfet, Mon colonel, Monseigneur, chère Mathilde, chère Priscille, Mesdames qui figurèrent Jeanne d’Arc, mes chers amis,

Jeanne d’Arc entre dans Orléans, pour la première fois, le soir du 29 avril 1429. Des vivres l’ont précédée. Mais surtout, c’est la promesse de la délivrance d’un siège cruel qui remplit les rues de notre ville de tous les Orléanais qui veulent voir, toucher, celle qui doit y mettre fin.
Elle rencontrera les autorités de la ville puis elle passera la nuit dans la maison de Jacques Boucher, trésorier du Duc d’Orléans, située à l’ouest des limites de la ville.
Les Orléanais viennent en masse l’acclamer. Ils avaient tant espéré des ravitaillements qui ne venaient plus. Ils avaient tant espéré de ceux qui finalement les avaient abandonnés.

Alors cette flamme qui jaillit de la nuit, de la terre de France dont elle est pétrie, oui, ils la célèbrent avant même que la bataille finale ne s’engage.
Les Orléanais sont certains de sa victoire. Elle aussi.

Une fois encore, l’Histoire de France allait changer le cours de l’inéluctable par l’inattendu. Le courage et le sursaut allaient triompher de la lâcheté et de l’abandon.
Mon Général, A l’heure où le courage du Colonel Arnaud Beltrame, a été salué par notre nation toute entière, on peut se demander si Jeanne avait à ce point le sens du sacrifice.

Qu’est ce qui animait cette jeune fille de 17 ans ? La passion de son pays ? La passion du peuple ? La passion de sa foi ?

Le courage, Mathilde, tu en as. Tu as déjà fait la preuve que les flèches acérées de la bêtise, de l’ignorance, de la haine de l’autre, glissent sur l’armure intérieure de ta foi et de ta confiance dans le juste.

Le juste car celles qui t’ont choisie sont celles qui t’ont précédée. Elles ont reconnu en toi la même flamme qui les avait animées et les avait décidées à faire ce long voyage dans le temps qui nous ramène chaque année à l’essentiel : la valeur de l’engagement et de la vaillance qui ont toujours sauvé la France. Elles sont là ce soir pour marquer le 50ème anniversaire de la cérémonie qui nous réunit ce soir. Qu’elles en soient remerciées. Que tu en sois remerciée, Mathilde.

A ce moment de notre histoire où souvent, il est facile de jeter l’opprobre sur la jeunesse, vous êtes toutes la preuve qu’il n’en est rien. Et que se perpétue par vous ce qui est cœur de notre destin commun, la confiance dans la France éternelle qui nous unit tous au-delà de notre origine ou de notre confession.
Nous sommes un peuple de guerrier ; fragile en cela.
…/...

La France de 1429 panse encore la plaie du désastre d’Azincourt où la supériorité en nombre des forces françaises, issues d’un monde qui n’avait plus cours, n’ont pas résisté aux avancées techniques de l’époque et à l’agilité de ceux que la Chevalerie voulait chasser du royaume. Une fois de plus, le rationnel avait été battu en brèche.
Plus que par le nombre, souvent, nos conquêtes sont dues à des femmes et des hommes qui ont su entrainer une poignée de combattants. Et galvanisés, ils devenaient invincibles.

Jeanne l’avait compris ; avant Arcole, avant Koufra.
Son étendard était son arme principale car en se jetant au cœur de la bataille, parfois sans conscience du danger, sans préoccupation tactique, elle savait qu’elle entrainait avec elle la principale arme française : le courage de ses combattants.
Sa croyance en Dieu lui suffisait pour dépasser la peur. « Les gens d’arme batailleront, et Dieu donnera la victoire ». Ce principe lui suffisait à vaincre.
Le 29 avril 1429, elle entrait dans Orléans avec la certitude de la victoire. Rien ne pourra l’arrêter.

Cette énergie du sursaut est la marque des grands peuples. La délivrance d’Orléans, qui a commencé à quelque pas d’ici il y a 589 ans en est le plus vivant symbole.
C’est la marque du peuple de France.

C’est aussi la raison pour laquelle j’ai proposé à Monsieur le Premier Ministre, qui l’a accepté, de présider ces fêtes de Jeanne d’Arc 2018.
Merci à vous toutes et tous ici qui êtes là ce soir de faire ainsi honneur à Orléans, à la France, à notre mémoire. Olivier Carré

Discours de Monsieur Olivier CARRE
Maire d’Orléans, Président d’Orléans Métropole
Prononcé lors de la Remise de l’épée de Jeanne d’Arc
Dimanche 29 avril 2018

 

 

Programme du 1er Mai

Chevauchée historique évoquant l’épopée de Jeanne d’Arc

 

 

10h : Départ place du Martroi à Orléans, ensuite place Sainte-Croix, rue de Bourgogne,

Faubourg Bourgogne.

11h : Traversée de la Loire depuis Saint-Loup, bord de Loire, Saint-Jean-de-Braye.

11h45 : Accueil de Jeanne d’Arc sur l’île Charlemagne après la traversée de la Loire.

15h : Saint-Denis-en-Val - départ du cortège de l’île Charlemagne.

15h45 : Passage à Saint-Jean-le-Blanc.

16h15 : Envoi de l’Étendard au monument des Tourelles à Saint-Marceau puis retour place du Martroi par le pont George V et la rue Royale.

16h45 : Arrivée place du Martroi.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents