Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !

Publié le par clodelle45
Publié dans : #EXPOSITIONS REGION CENTRE, #GRATUIT OU TARIF REDUIT

Jusqu’au 27 août, le collectif MIXAR  investit pour la 4ème fois la Collégiale Saint-Pierre-le-Puellier d' Orléans pour une exposition collective intitulée TERRITOIRES D’EXIL illustrée dans le diaporama ci-dessous et la suite de cet article.

A travers plusieurs points de vue physiques, les cinq artistes (Yves Duranthon, Pierre Feller, Sébastien Hoëltzener, Paul Laurent et Sylvie Ungauer) tentent de traduire différentes perceptions de la réalité pouvant permettre au visiteur de réfléchir ou de s’exprimer.
 

TERRITOIRES D’EXIL, exposition du collectif MIXAR Collégiale St Pierre le Puellier à ORLEANS - 17 juin - 27 août
TERRITOIRES D’EXIL, exposition du collectif MIXAR Collégiale St Pierre le Puellier à ORLEANS - 17 juin - 27 août
TERRITOIRES D’EXIL, exposition du collectif MIXAR Collégiale St Pierre le Puellier à ORLEANS - 17 juin - 27 août
TERRITOIRES D’EXIL, exposition du collectif MIXAR Collégiale St Pierre le Puellier à ORLEANS - 17 juin - 27 août
TERRITOIRES D’EXIL, exposition du collectif MIXAR Collégiale St Pierre le Puellier à ORLEANS - 17 juin - 27 août
TERRITOIRES D’EXIL, exposition du collectif MIXAR Collégiale St Pierre le Puellier à ORLEANS - 17 juin - 27 août
TERRITOIRES D’EXIL, exposition du collectif MIXAR Collégiale St Pierre le Puellier à ORLEANS - 17 juin - 27 août
TERRITOIRES D’EXIL, exposition du collectif MIXAR Collégiale St Pierre le Puellier à ORLEANS - 17 juin - 27 août
TERRITOIRES D’EXIL, exposition du collectif MIXAR Collégiale St Pierre le Puellier à ORLEANS - 17 juin - 27 août

 

Le visiteur découvre deux positions surplombantes inaccessibles, des éléments posés au sol à construire ou déjà bâtis et des projections en rapport avec l’actualité virtuelle, médiatique ou le vécu de l’identité corporelle.

A l’issue du vernissage, Sylvie Ungauer a rejoué avec la complicité de Paul Laurent "Je travaille encore à notre nouvelle tenue…". Crée en 2016,  cette recomposition tragi-comique d’un corps subissant les violences de la mondialisation du travail sera projetée sur un écran durant toute l’exposition.


L’exposition propose plusieurs points de vues sur la réalité ; celle que nous vivons physiquement comme celle qui nous est transmise à travers les canaux de l’information.
Les données corporelles ou médiatiques, voire virtuelles, sont autant de bases disponibles pour différents positionnements à partir desquels on peut penser ou s’exprimer.

SITE DU COLLECTIF MIXAR…

 

LES ELEMENTS POSES AU SOL

 

 

 

 

HILAL, Sébastien Hoëltzener

 

Calée sur l’arrondi du chœur et disposée à l’Orient,  une corde de chanvre presque de la même couleur que le dallage du sol forme un croissant. 

Sa forme permet d’interpréter toutes les autres circonstances de l’exposition et la concordance/discordance avec l’identité du lieu : une église désacralisée sous la Révolution, comme évidement porteuse d’une mémoire religieuse, comme un résidu.

Ce signe est discret, de telle façon qu’il puisse être interprété sans qu’il soit permis de le surinterpréter.

 

 

 

 

 

POTS, Pierre Feller

Disposés en ligne sur plusieurs rangs, des pots de plâtre moulés par une corde présentent des impacts de tirs sur leurs cibles en carton. Cette altération volontaire  participe à leur constitution proprement plastique.

C’est à la fois distant (la distance du tir) et en résonance avec les différents éléments de l’exposition tournant autour de mêmes sujets.

 


 

LES STRUCTURES BASSES

 

 

 

 

 

 

 

Cartonville - Paul Laurent

 

Opposés au point haut matérialisé dans les colonnes, ces habitats modulaires en carton figurent comme des abris de fortune, de survie, en cas de catastrophe (conflictuelle, naturelle, nucléaire...?).

 

 

A partir des modules triangulaires et d’attaches en plastique, le visiteur est invité à construire de nouvelles structures aboutissant à un camp de fortune.

 

Par le jeu participatif et l’investissement physique, on aborde sérieusement des réalités actuelles (la jungle de Calais, les migrants, la précarité de l’humain dans le contexte géopolitique).

 

 

 

LES STRUCTURES HAUTES

 

Ces structures proposent de  prendre du recul par rapport à ici-bas. Ces lieux inaccessibles détiennent peut-être  la clé de la détention d’un savoir, ou de la connaissance qui nous fait défaut…

 

 

  

Colonne pour un stylite, Yves Duranthon et Sébastien Hoëltzener (hauteur 6,20m)

 

Les stylites sont des ermites des débuts du christianisme pratiquant une ascèse extrême en plaçant leur cellule sur des sommets isolés.

 

Sur cet élément de décor de théâtre en bois peint lesté de sacs de sable, l’image est encore en construction.

 

   

Promontoire, Sébastien Hoëltzener (hauteur 3,50m)

 

Si ce n’étaient les cordages en barrant l’accès, on pourrait presque monter sur cet assemblage de bois peint noir assez mortifère évoquant une guillotine, un mirador ou un affût.

 

 

LES DISPOSITIONS FRONTALES CONTRE/SUR LES PAROIS

 

 

 

 

   

Palmyre, Pierre Feller

 

Cette séquence de Pierre Feller présente le paysage (un genre dans les catégories des beaux-arts, mais issu de problématiques militaires) de Palmyre détruite, vu depuis les nuages, probablement depuis un drone.

 

Regroupées et montées en séquences artificielles, ces images de synthèse réalisées à partir de vues Google témoignent d’un intérêt pour des faits dont il est difficile d’atteindre la réalité objective:  destruction de monuments antiques, d’une mémoire et au-delà d’une région, d’un pays, d’un ensemble de pays aboutissant  à des conséquences incalculables.

 

 

 

 

 

 

Démembrements, Sylvie Ungauer

 

A la fois membres et vêtements, ces 10 éléments en tissu, bois, papier colle et polystyrène sont portés pour le film projeté sur écran et la performance "Je travaille encore à votre nouvelle venue" présentée lors du vernissage. 

 

A partir d’entretiens réalisés auprès de piqueuses mécaniciennes ayant travaillé à l’atelier Maître Tailleur de Brest  qui fabriquait les costumes de la marine française (aujourd’hui délocalisé à l’étranger), l’artiste évoque en 6 chapitres l’histoire de ces femmes (entrée dans le travail, savoir-faire, quotidien, conditions de travail dégradées et lutte pour les améliorer, usure des corps et fin inéluctable de ce travail).

 

La tenue du marin français n’est plus cohérente puisque fabriquée à l’étranger à moindre coût. Cette dislocation a inspiré les 10 objets moulés à partir de corps de mannequins puis habillés et empalés sur des bâtons. Pouvant être brandis lors de manifestations ou de grèves, ils sont portés pour le film et la performance.

 

 

LE COLLECTIF MIXAR

 

Créé en 2000 à Orléans, le collectif regroupe plasticiens, musiciens, designers, architectes, enseignants... Il accueille, provoque des rencontres et met en réseau des artistes d’horizons éloignés en leur proposant les moyens de créer des œuvres s’inscrivant dans la ville.

 

Depuis 17 ans le collectif invite le public orléanais à suivre l'évolution de ses projets (espace LE BOL du 108, Bords de Loire, tram...). MIXAR a reçu le soutien de la direction de la culture de la Région Centre, de la Direction régionale des affaires culturelles Centre, de la ville d’Orléans et du Conseil Général du Loiret.

 

Membres du collectif : Jacques Boulnois / Pierre Feller / Sophie Fétro / Jérôme Gaucher / Ségolène Garnier / Julien Hanriot-Colin / Sébastien Hoëltzener / Violaine Labaume / Paul Laurent / Quentin Monroty / Christophe Moreau / Nicolas Royer / Camille de Singly / Sylvie Ungauer / Adelgund Witte. En savoir plus...

 

 

 

TERRITOIRES D’EXIL

17 juin - 27 août 2017

Collégiale Saint-Pierre-le-Puellier

 

 

Du mardi au dimanche de 14h à 18h

Entrée libre

 

Rue du Cloître Saint-Pierre-le-Puellier

45000 - ORLEANS

 

 

 

 

Commenter cet article

Articles récents

La météo à Orléans

Hébergé par Overblog