Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !

Publié le par clodelle45
Publié dans : #GRATUIT OU TARIF REDUIT

 

Pour cette 36ème édition DE LA FÊTE DE LA MUSIQUE à Orléans, il y en aura pour tous les goûts, tous les âges et tous les budgets.

Voici au fil des heures le programme du 21 juin qui fait la part belle au

Jazz à l'Evêché en accès libre et gratuit…

 

 

18h – 20h : Place Venelle Saint Pierre Empont

Parcours de concert avec la famille des bois du Conservatoire à Rayonnement Départemental d’Orléans

 

   

18h : CERCIL – Musée Mémorial des enfants du Vel-d’Hiv 

Musique traditionnelle Klezmer et tsigane par Guillaume Dettmar et ses élèves

 

  

18h – 21h : Musée des Beaux-Arts d’Orléans 

Carte blanche aux élèves du Conservatoire à Rayonnement Départemental d’Orléans

   

18h : Le 108, 108 rue de Bourgogne

Soirée programmée et organisée par l’association Defi

 

Crédit photo Clodelle

  

 

18h – 21h : Cour de la Préfecture du Loiret

Soirée proposée par l’association Musique et Équilibre : Concert des « Véritables Ducs », groupe orléano-tourangeau atypique. Le bonheur d'un jazz acoustique, riche en matières sonores, où bois, métal et cordes s'entremêlent, se confondant même parfois pour le plus grand bonheur d'une oreille passante.

 

  

 

19h – Grande Scène : Dans le cadre du festival Jazz à l’Évêché » 2017 

Concert d’Énez, grand vainqueur du tremplin Jazz or Jazz 2017. Leur musique s’inspire de lieux intimes qui appartiennent aux voyages et aux rêves de Romain, au piano et à la composition. Chaque morceau est un tableau, dont les rythmes sont glanés dans les roches, les mélodies, dans l’agitation d’un marché ou le calme d’une anse… Les membres du quartet sont tous issus de l’école Jazz à Tours.

Romain Noël : piano / Benjamin François : batterie  / Clément Desbordes : saxophone / Olivier Maignan : contrebasse

   

 

20h – 01h : Place du Temple à l’angle du Cloître Saint Pierre Empont

Concerts de trois groupes métal / punk Rock

 

 

 

Crédit photos Clodelle

  

20h15 – Caravane : Dans le cadre du festival Jazz à l’Évêché » 2017 

Utopic Combo, c’est la rencontre des sonorités africaines et du jazz où le blues côtoie le funk autour d’une poésie slamée et de mélodies accrocheuses.

Depuis 2008, avec de nombreux concerts à son actif et l’enregistrement de trois albums, Utopic Combo distille son Afro Groove percutant qui prend toute sa dimension sur scène.

Ali Papa Diop : chant, guitare / Fred Brasset : saxophone, clarinette, flûte, guitare, chant  / Yacine Dahmani : percussions  / Philippe Genty : basse  / Rody Brégaint : batterie  /  Pascal Richard : claviers

 

 

 

  

20h30 – 23h30 : Place de Loire

Scène France Bleu Orléans avec Ivaanyh + Majnun + Ni Queue ni tête

 

 

 

   

 

20h30 – 21h30 : Cour de l’Hôtel Groslot

Chorale par l’ensemble Vocal Sarabande

 

20h30 : L’Astrolabe

Concert de Hip-Hop avec DJ Shadow + Degiheugi, figure de proue de l’abstract hip-hop, auteur du classique ‘Endtroducing’, qui célèbre ses 25 ans de carrière cette année, et qui revient en force avec son 5ème album The Mountain Will Fall.

Fouillant dans les profondeurs de plusieurs styles musicaux, allant du Garage Rock en passant par la Funk, le Blues ou encore la Folk. Le producteur n’hésite pas à faire tomber les barrières entre les gens pour fournir des pièces puissantes et intemporelles. 

21€/25€/28€ En savoir plus...

 

  

 

21h15 – Grande Scène : Dans le cadre du festival Jazz à l’Évêché » 2017

Concert de Bonga, figure de proue de la musique angolaise, Bonga tutoie les étoiles et a donné tout son sens à la notion, aussi plurielle soit-elle, d’africanité. De Luanda à Rotterdam, de Paris à Lisbonne et partout ailleurs, Bonga appartient à une caste de chanteurs africains ayant sublimé leurs racines. Immédiatement identifiable, grâce à une voix râpeuse et puissante, il saisit l’auditeur d’un bout à l’autre de l’écoute de n’importe lequel de ses albums.

Avec son nouvel album « Recados de Fora » (Messages d’ailleurs) Bonga, qui vient de fêter ses 74 ans, raconte un parcours fascinant à travers plusieurs époques et plusieurs continents, et toujours avec l’océan Atlantique en fil d’Ariane.

Bonga : voix, congas, dikanza / Betinho : guitare / Hermani Pinto Lagrosse : basse / Ciro Lopes: accordéon / Djipson : batterie

 

  

 

23h – Caravane : Dans le cadre du festival Jazz à l’Évêché  2017 

Concert de King Biscuit, c’est un peu l’histoire d’un road trip en Dolorean dans le Delta du Mississippi. Sylvain Choinier aux manettes du vaisseau, y a défriché quelques souvenirs sonores bien conservés et a laissé la remontée du présent les distordre. Fraîchement rentré de ce périple, il a ouvert le coffre du bolide en transe et en a sorti bien des surprises.

Estrades amplifiées, violons trafiqués, micro d’harmonica sans harmonica, ventilateur de poche, éléments de batterie… Et deux guitares l’air de rien. L’attirail parfait au service d’un blues surprenant et on ne peut plus rock qui se déclinera en plusieurs formules, au gré des compagnons de route venus visiter ce garage du futur.

Sylvain Choinier : compositions, guitare, chant, pied / Fred Jouhannet: co-pilote de road-trip, violons,bizarreries, pied

 

Et aussi…

 

19h – Théâtre de Verdure d’Olivet : Dans le cadre du festival Jazz à l’Évêché  2017 :

 

Concert de One Foot, trio d’origine arménienne, emmené par le pianiste Yessaï Karapetian (actuellement au CNSMD de Paris), qui, a 24 ans de moyenne d’âge, ne jure que par Tigran Hamasyan, James Blake, Street Fighter II, Justice, Kill the Noise, la Vapor Wave, AIR, Com Truise, GTA Vice City et Debussy...

Avec ces influences bien distinctes, One foot réinvente ses propres règles du Jazz Game et crée avec élégance une jonction entre jazz « youth oriented », électro 80’s, post-dubstep et musiques de jeux-vidéos!

Yessaï Karapetian : piano, synthés, Sega SID mekto system, pads, flûtes traditionnelles arméniennes  / Marc Karapetian : basse, pads  / Matthieu Font : batterie, SPD-SX pads

Commenter cet article

Articles récents

 

 

Hébergé par Overblog