Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !

Publié le par clodelle45
Publié dans : #GRATUIT OU TARIF REDUIT, #LOISIRS EN REGION CENTRE

Découvrez le programme "MUSICA LATINA" proposé par  la  Musique Municipale d'Orléans à l'occasion de son prochain concert prévu le dimanche 12 mars 2017 à 16h au Théâtre d’Orléans, salle Jean-Louis Barrault.

Direction de François Denais, Soliste : Catherine HEROT-DARVES, hautbois. Entrée gratuite dans la limite des places disponibles.

 

 

 

 

"MUSICA LATINA"
 

  • Suite Espagnole d’Isaac Albeniz (extraits) :   Granada, Asturia et Sevilla

 

  • El Bosque Magico de Ferrer Ferran

Pièce pour hautbois et orchestre d’harmonie

Soliste : Catherine Herot-Darves

 

  • Méxican Pictures de Franco Cesarini (4ème mouvement)

 

  • Danzon n°2 d’Arturo Marquez

 

  • El Camino Real d’Alfred Reed

 

  • Diverses pièces de musique colombienne (Année Culturelle 2017 France-Colombie)

 

 

 

Crédit Eric Petitimbert

 

La Musique Municipale d’Orléans

Créée en 1847 sous le nom de Musique des Sapeurs Pompiers pour assurer les services des sorties et manœuvres du bataillon, les fêtes traditionnelles et des concerts en kiosque en 1912 elle devient Harmonie d’Orléans, en 1933 Harmonie Municipale.

En 1951 une Batterie-Fanfare est créée et il faudra attendre 1966 pour que l’appellation Musique Municipale d’Orléans soit adoptée, réunissant les deux formations.

Cet ensemble est modulable de 20 à 100 musiciens amateurs (orchestre d’harmonie, batterie fanfare,ensemble instrumentaux) et peut s’adapter à différents types de prestations : concerts, défilés, messes, vernissages…

Elle assure les cérémonies officielles de la ville et les services militaires comme une musique de place, se produit au Théâtre, au Palais des sports, à l’église Saint Paterne, au Parc Floral de la Source et dans de nombreuses villes, tant en France qu’à l’étranger (Allemagne, Suisse, Italie).

Elle a été dirigée jusqu’en 1999 par Michel PROUST, de 1999 à 2011 par Olivier ROUSSILLAT, et est actuellement sous la direction de Thibault VUILLERMET (directeur), Pascal GUENIN-VERGRACHT (directeur-adjoint) assisté des tambours-majors Benoît ROBICHON et Olivier BOUBAULT.

Elle est constituée en association loi 1901. A ce jour, monsieur Serge GROUARD député maire d’ORLEANS en est le président d’honneur,  Benoît BARBERON  le président et, Gilles GUENIN et Daniel CHATELAIN les vice-présidents.

 

L’Orchestre d’Harmonie a été créé sous ce nom en 1912.

Le répertoire proposé varie entre les transcriptions d’œuvres classiques aux compositions originales pour orchestre d’harmonie.  Il a participé aux Semaines Musicales Internationales d’Orléans avec des créations mondiales de Charles Chaynes, Gérard Garcin ainsi que des œuvres de Janos Komives, Roger Boutry, Marius Constant, Gemba Fujita.

Deux concerts marqueront la mémoire de l’orchestre d’harmonie, en 1971 à l’église de la Madeleine et à Saint-Louis des Invalides à Paris. Plusieurs solistes se sont produits avec l’orchestre : Michel Arrignon, Jean-Paul Leroy, Jean Raffard, Loïc Ervé, l’ensemble Val de sax, et plusieurs solistes issus de l’orchestre. Longtemps dirigée par Michel Proust (1945-1999), elle est actuellement dirigée par Thibault Vuillermet, Directeur, et Pascal Guénin, Directeur-Adjoint, et compte 65 musiciens.

 

La batterie-fanfare  créée en 1951

La batterie-fanfare fut créée en 1951 par Henri ARCHAULT, trompette-major au 8ème chasseur. Après le départ de H.ARCHAULT, la batterie-fanfare fut dirigée de 1961 à 1996 par Bernard VINCENT, tambour-major adjoint de la Musique du 1er Régiment du Train et maintenant, ce sont Benoît ROBICHON (Tambour-Major) et Olivier BOUBAULT (Tambour-Major adjoint) qui ont repris la direction des 35 musiciens.

Soucieuse d’évoluer, la batterie-fanfare  enrichit son répertoire avec des œuvres modernes et s’est doté depuis février 2005 d’une école dénommée l’AIPPIN (Atelier d’Initiation et de Perfectionnement pour la Pratique d’Instruments Naturels).

En 2007, elle adhère à la CFBF et participe au concours de TRIGNAC pour obtenir un classement. Elle se présente en 1ère division et obtient un 1er Prix. Dans sa lancée, elle se présente au concours national de BOURGES en 2008 en Division Supérieure et obtient à nouveau un 1er prix.

 

 

Catherine HEROT-DARVES

Hautbois

 

 


Après avoir terminé ses études au Conservatoire National de Région de  Saint Maur des Fossés, Catherine HEROT-DARVES sera la première femme française à être admise au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Elle y obtiendra successivement un Premier Prix de Hautbois à l’unanimité, dans la classe de Monsieur Pierre Pierlot, et un premier Prix de Musique de Chambre, dans la classe de Monsieur Maurice Bourgue.

Titulaire du Certificat d’Aptitude aux fonctions de professeur de Hautbois à l’âge de 20 ans, elle enseigne actuellement  au CRD d’Orléans et au Conservatoire de Paris, 10ème arrondissement.

Elle est régulièrement invitée  à participer à des jurys (jury de C.A, jury dans divers C.R.R.) et à mener des Masters Classes (Lisbonne 1999) et des stages d’été.

Membre titulaire des Concerts Pasdeloup, Co-Soliste, Catherine HEROT-DARVES est souvent sollicitée par de grands orchestres et de prestigieux chefs, lui permettant ainsi d’accroître son expérience, tant sur le plan symphonique que chambriste ou concertiste.

Catherine HEROT-DARVES est également hautbois solo de l’orchestre symphonique d’Orléans.

Commenter cet article

Articles récents

La météo à Orléans

Hébergé par Overblog