Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !

Publié le par clodelle45
Publié dans : #GRATUIT OU TARIF REDUIT, #THEATRE D'ORLEANS, #EXPOSITIONS REGION CENTRE

 

        

Du jeudi 12 janvier au mardi 7 février 2017 la Galerie du Théâtre d’Orléans accueillera  le travail de l’artiste MANAR BILAL, photographe syrien bénévole dans les camps de réfugiés syriens au Liban, en Turquie et en Jordanie depuis 2012.

 

Le vernissage de l’exposition aura lieu le jeudi 12 janvier à 18 heures. Entrée libre.

Crédit photos MANAR BILAL
Crédit photos MANAR BILAL
Crédit photos MANAR BILAL
Crédit photos MANAR BILAL
Crédit photos MANAR BILAL

Crédit photos MANAR BILAL


Trois années de travail dans des camps de réfugiés syriens m’ont amené à en comprendre le fonctionnement, j’ai été le témoin des défis auxquels les résidents font face, jour après jour. Et le plus important à mes yeux est celui de l’éducation des enfants. (...)

L’objectif de cette exposition est d’abord de décrire le désastre humanitaire qui a privé une génération entière de jeunes syriens d’une instruction de base. Cette génération, qui vit dans des conditions inimaginables, flotte dans l’ignorance et est clairement menacée par l’extrémisme.

De plus, cette exposition a pour but d’initier des campagnes en collaboration avec des équipes humanitaires dans les pays qui accueillent des réfugiés, afin de porter secours à ces enfants pour atténuer leur souffrance.

Finalement, cette exposition cherche à honorer les espoirs et les attentes de ces jeunes.

Manar Bilal.

Lire la suite ici...

 

Manar Bilal

LES GRANDES ESPERANCES
Enfants Syriens réfugiés dans le camp Zaatri en Jordanie

 

Galerie du Théâtre d’Orléans

Boulevard Pierre Ségelle

45000 - Orléans

Du mardi au samedi (14h-19h) et les soirs de spectacles

 

 

RENCONTRE AUTOUR DE L'EXPOSITION :

"Pourquoi les images d’Alep n’ont pas changé le monde?"

  • André Gunthert,

Maître de conférences en histoire visuelle à l’EHESS et spécialiste de la culture visuelle,

  • Manar Bilal, photographe
  • Rania Ahmour, journaliste à Orient TV

 

MARDI 31 JANVIER À 18 heures

CERCIL - MUSÉE MÉMORIAL DES ENFANTS DU VEL D’HIV

45 rue du Bourdon-Blanc
45000 - Orléans
02 38 42 03 91
cercil@cercil.eu

 

 


Photographies et vidéos du conflit pleuvent, comme les bombes. Comment expliquer que ces images ont été incapables de nous faire réagir, à l’inverse des célèbres icônes qui, elles, ont comme chacun sait “changé le monde” ?

André Gunthert

Commenter cet article

 

 

 

 

 

 

 

Pour me contacter, cliquez ici...

 

 

Retour à la page d' accueil ici...

 

 

 

  

 

 

   

 

 

 

   

     

 

 

 

Articles récents

 

 

Hébergé par Overblog