Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !


- SERGE GROUARD, Député Maire d’Orléans soutient THOMA VUILLE M. CHAT, contre la RATP

Publié par clodelle45 sur 6 Septembre 2014, 16:13pm

Catégories : #GRATUIT OU TARIF REDUIT, #EXPOSITIONS A PARIS, #EXPOSITIONS REGION CENTRE

Serge Grouard Député Maire d’Orléans soutient l’artiste orléanais Thoma Vuille, créateur du "Street chat" poursuivi par la RATP et sera présent à l’audience au Tribunal de Paris le 29 octobre.

 

 

 

 

 

Pris la bombe à la main, M. Chat,  Titulaire d'un bac génie civil, persiste et assume puisqu'il sait que sa peinture acrylique ne peut causer aucun dommage à un crépi.

 

 

"Un métro plus beau"...Chat alors!

 

En 1998 a débuté pour un budget de près de 500 millions d'euros une modernisation du métro parisien baptisée "Un métro plus beau". Or le 21 juin jour de la Fête de la musique, Thoma Vuille, créateur du Chat a dessiné une dizaine d'entre eux à la station de métro Châtelet à la plus grande joie des usagers.

La station est en travaux depuis des mois et de surcroit les œuvres éphémères seront in fine recouvertes par du carrelage blanc.

 

 

 

       

Crédit photo All City

 

Retrouvez d'autres images

dans l'article de ALL CITY ici

 

Bref pas de quoi fouetter un chat me direz-vous, si ce n'est que la RATP réclame à l'artiste 1 800€ au titre de dommages et intérêts pour... "dégradation" de la station de métro Châtelet! Audience fixée le 29 octobre à Paris...

 

 


Les gens qui disent que mon graffiti est sale ne prennent jamais le métro.

Thoma Vuille

 

Soutiens CHAT... leureux à l’artiste!

Nous demandons à la RATP de retirer sa plainte contre Thoma Vuille, alias Monsieur CHAT, pour avoir décoré les couloirs EN TRAVAUX de la station Châtelet... et donner le sourire à des centaines (milliers?) de passagers."


Signez ici la pétition en ligne...

Les juges ont bien d’autres choses à faire. (...) Thoma Vuille est dans une logique de création. Je conçois qu’il y ait une forme de subjectivité, et je comprends qu’on lutte contre les tags. Ce n’est pas le cas de Thoma. Pourquoi enfermer l’art dans des lieux et dans des formes?

Serge Grouard, Député Maire d’Orléans

 

M. Chat... rues d'Orléans et du monde entier

Né près de Neuchâtel, en Suisse francophone Thoma Vuille commence la peinture de rue à l’acrylique à l’âge de 15 ans. Avant de partir sur Paris, il a été élève de l’IAV d’Orléans de 1995 à 2001. Actuellement M. Chat est une figure emblématique de la scène artistique urbaine "post-graffiti".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

 

 

Ses premières apparitions sur les murs de la cité johannique remontent aux années 90. Fin 2007, à l'occasion d'une manifestation qui lui était consacrée, le félin montre ses pattes jaunes orangées dans les galeries, à l’Astrolabe, au cinéma des Carmes, à la médiathèque, dans les vitrines et les Musées. Onze peintures viennent même parsemer le parcours habituel des Orléanais.

 

 

En 2004 le cinéaste Chris Marker a produit un film : “Chats perchés” dévoilant à travers M. Chat sa vision de faits d'actualité française entre 1999 et 2004, en particulier les mouvements sociaux.

 

A retrouver dans son intégralité sur la chaine youtube en ligne ici...

"C'est un documentaire extraordinaire qui lève un nombre incalculable de questions sans y répondre, ce qui vous pousse à y réfléchir vous-même. Enfin un documentaire qui n'oriente pas votre réflexion. Pour respecter le choix de ce documentaire, je ne ferai pas de commentaire non plus. Démerdez-vous avec votre cerveau".
A retrouver dans son intégralité sur la chaine youtube en ligne ici...

Chaine youtube en ligne sur ce lien

 

 

 

 

                             

 MAI VEJER de le FRONTERA (Espagne)

Crédit M. Chat -

 

Désormais notre matou urbain souriant se pavane à Orléans, dans de multiples villes (Paris, Blois, Rennes, Nantes, Tours, La Rochelle, Sète, Saint-Etienne etc...) et dans le monde entier (New York, Macao, Hong Kong, Sarajevo, Amsterdam, Francfort et bien d'autres).

 

 

 

En février 2007, le Boston Herald Tribune présente ce street chat comme l’un des chats les plus célèbres du monde.

 

 

Macao 2006 - Crédit photo

Site de M.Chat en ligne ici...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

OMV 09/09/2014 13:01

Je suis tout à fait d'accord et j'espère que M. CHAT s'en sortira sans égratignures !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents