Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

VIVRE AUTREMENT VOS LOISIRS avec Clodelle

Rencontrez les artistes, les créateurs, les intervenants, les organisateurs... Et sortez vite de la morosité !


- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière

Publié par clodelle45 sur 29 Juin 2014, 14:17pm

Catégories : #ORLEANS'JAZZ, #PHOTOS CONCERTS

 

Juste avant la Reggae Night, rencontre avec Tiken Jah Fakoly, le porte-voix du peuple africain qu'il exhorte sans relâche à s'unir.

 

Stéphane Kochoyan, Directeur artistique du Festival Orléans'Jazz, a programmé Tiken Jah Fakoly, ivoirien exilé au Mali,  dans le cadre de la soirée de clôture.  L'artiste règne depuis bientôt deux décennies sur cette musique reggae qu'il a su régénérer avec une infatigable énergie.

 

Des milliers de festivaliers piétineront d'impatience puis de joie quelques heures plus tard dans la boue face à la grand scène du Campo Santo.

                                  


"Je suis un Africain optimiste"

 

 

Les médias parlent de l'Afrique en évoquant principalement les guerres, les famines, les maladies. Après tout quand on regarde l'histoire de France, dans les années 40 c'était l'exode, des milliers de personnes fuyaient sur les routes, tout comme les habitants de Cote d'Ivoire aujourd'hui.

 

En France tout semble avoir été fait depuis ces temps difficiles, pour le prix d'un simple studio dans le 16ème on achète un immeuble entier à Abidjan ou Bamako et pourtant depuis quelques temps vous allez de crises en crises.

 


"Le reggae doit éveiller les consciences"

 

Personne n'a oublié Bob Marley réunissant deux leaders opposants!  Il est capital de mettre en valeur un continent sortant de 400 ans d'esclavage, donc le reggae doit avoir des textes forts et délivrer des messages positifs. C'est d'ailleurs ce qui fait son succès.

 

 

 

 

Parler de la misère sociale n'est pas réducteur, c'est au contraire éveiller les consciences, libérer la parole, prôner la démocratie, la stabilité.

    

 

 

 

 

 

 


"Il n'y a que les africains qui feront changer l'Afrique"

 

 

 

 

 

 

Le FMI, la banque mondiale sont des pièges pour exploiter un continent à qui on n'a remis qu'une photocopie de l'indépendance. Il y a de la corruption partout, certains chefs d'état pillent leur pays avec la complicité des dirigeants occidentaux.

 

 

 

 

 

 

 

C'est indispensable de former, d'éduquer les jeunes. Aucun intérêt de leur fournir du poisson, il faut leur apprendre à le pêcher! Eduquer, c'est faire passer un message.

 

 


"L'Afrique a besoin d'éducation et de nourriture"

 

Il faut envoyer un message fort aux dirigeants africains pour que soit augmenté le budget de l'agriculture et également expliquer aux jeunes que la solution n'est pas dans l'émigration ni dans l'exode rural. Leur vie est dans leur pays dont il faut exploiter les richesses.

 

 

 


"Tout est question de temps. Nous devons éduquer, faire passer les messages.

Semons les graines maintenant et apprenons aux jeunes à les cultiver.

Alors l'Afrique se réveillera, le peuple exigera un drapeau un hymne national"

 

Un seul pays d'Afrique ne peut agir contre de grandes puissances mais nous serons 2 milliards en 2050. Quand on mène un combat, il ne faut pas attendre un résultat immédiat. Martin Luther King a rêvé dans les années 60, en 2008 Barack Obama est devenu le 44ème Président des Etats-Unis.  

 

 

 

Charismatique et engagé, le reggaeman a  déjà donné vie à de nombreux projets et fourmille d'idées.  Avec son association "Un concert, une école", les recettes de ses concerts permettent de construire des écoles en Afrique.

Depuis sa création, des enfants de Côte d’Ivoire, du Mali, du Burkina Faso, du Niger et bientôt de Guinée seront scolarisés dans six nouveaux établissements. Emerge également  le projet de créer une radio, de monter un grand festival en 2015.

 

 

 

M'est avis que le monde n'a pas fini d'entendre le message de celui que sa manageuse surnomme “la tour Eiffel de l’Afrique”!

  

 

 

 

- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
- ORLEANS'JAZZ : Rencontre avec TIGEN JAH FAKOLY, le reggaeman africain sans frontière
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents